samedi 2 décembre 2017

La multiplication des plis

Petite anecdote postale…

Le 27 octobre – retenez bien le mois – nous avions envoyé un courrier important, qui contenait une facture d'un montant “non négligeable” pour ne pas en dire plus, dans le but, bien sûr, d'enregistrer un paiement que son destinataire nous assurait immédiat.

Trois semaines plus tard, nous posions la question au destinataire : “Euh… à propos, ma facture est-elle bien arrivée ?” Eh bien non, elle n'était pas arrivée, et ce n'était pas une galéjade.
Grâce au “suivi postal”, nous avions pourtant constaté que le pli avait été distribué le 28 octobre, ce qui signifie que le facteur l'avait enregistré comme tel avec son dispositif électronique.

Réclamation faite, nous avons obtenu une réponse de la Poste indiquant que le courrier avait été bien distribué, le 28 novembre. Oui, “novembre”, soit tout de même un mois de délai pour un acheminement à quelques centaines de kilomètres.



Mais le plus drôle – si l'on peut dire – c'est que la lettre a, en définitive, été distribuée deux fois. Deux fois ! Quelle “performance” ! Voilà une “expérience client” novatrice et inédite ! Comment la Poste a-t-elle pu faire pour, ainsi, accomplir le miracle de la multiplication des plis ?

On le sait ; la Poste ne s'intéresse plus aux courriers, sauf pour en augmenter le tarif, de plus de 6% dans quelques jours pour la lettre prioritaire. Et pour quelles conséquences ? Aller jusqu'à enregistrer une distribution frauduleusement. Bravo, monsieur le facteur ! Le Gabin du Cave se rebiffe a dû s'en retourner dans sa tombe… Consultez ce lien pour revoir cette défense et illustration de la Poste

« Faire confiance aux honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses », conclut Gabin. Ce sera aussi notre conclusion !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire